Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Références

Revenir à l'accueil?

  Cliquez ci dessous

image002-63x64_1_.gif

 

 

TEXTES

FONDAMENTAUX

   

imagescah5x4h8.jpg

Histoire de l'esclavage

 

Histoire du droit de vote

 

Laïcité, texes fondamentaux

 

Déclaration universelle des droits de l'homme 1948

 

Déclaration des droits de l'Homme 1789

 

La démocratie à Athènes

 

Loi de séparation des églises et de l'Etat 1905

 

J'accuse d'Emile Zola

  

Robert Badinter
60ème  anniversaire de la Déclaration
Universelle des Droits de l'Homme
 
 

Catherine Kintzler

Qu'est ce que le communatarisme  

  

 

De la race en Amérique

Obama    

 

 

Pratique

DOSSIER DU MOIS

  

La-cit-.jpg

  La laïcité dans le monde

 

La laïcité en Turquie

La laïcité en Grèce

La laïcité en Belgique

La laïcité au Portugal

La laïcité en Allemagne

La laïcité aux Etats Unis

L'actualité de la laïcité

 

 

OUTILS   

 

 

   Rituels républicains

Pour vos cérémonies de
baptêmes républicains,
mariages civils...

 

Enseigner la démocratie

   Outils pour les enseignants 

  

Apprendre l'Europe en jouant
Quiz sur l'Europe 

Créer son propre blog? 

 mode d'emploi    

   

 

 

  

Revenir à l'accueil?

image002-63x64_1_.gif

 

 

1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 09:10

imagescah5x4h8.jpgL'Assemblée Nationale vient d'adopter la reconnaissance du vote blanc.Plus que d'une reconnaisance, il s'agit simplement de le distinguer du vote nul.Pour l'Observatoire de la Démocratie, dont la prise en compte du vote blanc est une revendication essentielle depuis sa création,  il s'agit d'un premier petit pas bien timide. Nous pensons en effet, qu'en cette période de grave crise politique, le vote blanc peut etre une arme efficace pour sauver et renforcer  la démocratie.A condition, qu'il soit reconnu comme suffrage exprimé et qu'à partir d'un certain pourcentage, il entraine l'obligation de refaire l'élection.

 

De plus en plus, chaque élection est marquée par une condamnation de l'offre politique qui se traduit par un vote protestataire, le plus souvent marginal ou pour des extrêmes. Il donne de ce fait une fausse légitimité à des élus ou des partis qui en tirent durablement bénéfice. Le vote blanc pourrait permettre à des électeurs insatisfaits de l'offre politique qui leur est proposée de l'exprimer démocratiquement . Encore faut il qu'il soit non seulement pris en compte, mais considéré comme un vrai choix c'est à dire un suffrage exprimé, et assorti, à partir d'un certain seuil,  de l'obligation de refaire l'élection. Il permettrait ainsi à des électeurs de dire à notre pays:

 

 "ce qui nous est proposé ne nous convient pas, refaîtes la copie ou à refaire"

 

 Alain disait qu'en démocratie, le pouvoir le plus essentiel est celui de dire "NON". Le vote blanc, ainsi conçu, serait ce pouvoir, pacifique, légitime et moins dangereux que le vote protestataire.

 

 Jean-Francis Dauriac

Partager cet article

Repost 0
Published by Observatoire de la Démocratie - dans Positions
commenter cet article

commentaires