Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Références

Revenir à l'accueil?

  Cliquez ci dessous

image002-63x64_1_.gif

 

 

TEXTES

FONDAMENTAUX

   

imagescah5x4h8.jpg

Histoire de l'esclavage

 

Histoire du droit de vote

 

Laïcité, texes fondamentaux

 

Déclaration universelle des droits de l'homme 1948

 

Déclaration des droits de l'Homme 1789

 

La démocratie à Athènes

 

Loi de séparation des églises et de l'Etat 1905

 

J'accuse d'Emile Zola

  

Robert Badinter
60ème  anniversaire de la Déclaration
Universelle des Droits de l'Homme
 
 

Catherine Kintzler

Qu'est ce que le communatarisme  

  

 

De la race en Amérique

Obama    

 

 

Pratique

DOSSIER DU MOIS

  

La-cit-.jpg

  La laïcité dans le monde

 

La laïcité en Turquie

La laïcité en Grèce

La laïcité en Belgique

La laïcité au Portugal

La laïcité en Allemagne

La laïcité aux Etats Unis

L'actualité de la laïcité

 

 

OUTILS   

 

 

   Rituels républicains

Pour vos cérémonies de
baptêmes républicains,
mariages civils...

 

Enseigner la démocratie

   Outils pour les enseignants 

  

Apprendre l'Europe en jouant
Quiz sur l'Europe 

Créer son propre blog? 

 mode d'emploi    

   

 

 

  

Revenir à l'accueil?

image002-63x64_1_.gif

 

 

1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 18:58

C KinzlerCatherine Kintzler est professeur de philosophie et d’esthétique à l’Université de Lille et auteur de „Qu’est-ce que la laïcité?“. Par Catherine Kintzler,  Vrin éditeur (Coll. Chemins philosophiques), janvier 2007. 128p

 

«  Dans mon livre Qu'est-ce que la laïcité ? j'explique que la laïcité n'est pas une doctrine à laquelle on adhère ou non. On peut très bien être musulman, catholique, athée, etc., et laïque en même temps. C'est un concept philosophique qui, à la différence de la tolérance, ne se demande pas comment faire exister ensemble les libertés dans une société donnée en tenant compte des différentes communautés existantes, mais comment construire un espace a priori qui rend possible la liberté d'opinion de chacun. Cet espace est celui de l'autorité publique, c'est celui qui produit et applique le droit. C'est précisément parce que l'autorité publique est totalement aveugle aux croyances et incroyances que dans la société civile chacun jouit de la liberté d'opinion sans avoir besoin pour cela d'appartenir à une communauté ou à un groupe de pression. Ce principe est d'une grande actualité et il répond aux questions urgentes qui se posent aujourd'hui : le relativiser serait à mon sens une erreur politique. La laïcité « à la française » a souvent été défigurée : on a pu faire croire qu'il s'agissait d'une position antireligieuse. C'est exactement le contraire : le principe de laïcité a pour fin le déploiement de la liberté d'opinion dans la société civile. Depuis quelques années, les grands pays tolérants regardent du côté de la France avec intérêt, notamment le Royaume-Uni, les Pays-Bas et les USA, pourquoi ? Un régime de tolérance simple est relativement désarmé pour affronter un dogmatisme intégriste « dur » à prétention hégémonique (qui ne supporte pas autre chose que lui-même). La laïcité est beaucoup mieux armée parce qu'elle n'accorde a priori aucune reconnaissance politique aux communautés de croyance, et qu'elle fonde l'association politique sur une base qui ne requiert aucune profession de foi. Même le lien politique n'a pas besoin d'un acte de foi en régime laïque. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Observatoire de la Démocratie - dans Laïcité-Positions
commenter cet article

commentaires