Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Références

Revenir à l'accueil?

  Cliquez ci dessous

image002-63x64_1_.gif

 

 

TEXTES

FONDAMENTAUX

   

imagescah5x4h8.jpg

Histoire de l'esclavage

 

Histoire du droit de vote

 

Laïcité, texes fondamentaux

 

Déclaration universelle des droits de l'homme 1948

 

Déclaration des droits de l'Homme 1789

 

La démocratie à Athènes

 

Loi de séparation des églises et de l'Etat 1905

 

J'accuse d'Emile Zola

  

Robert Badinter
60ème  anniversaire de la Déclaration
Universelle des Droits de l'Homme
 
 

Catherine Kintzler

Qu'est ce que le communatarisme  

  

 

De la race en Amérique

Obama    

 

 

Pratique

DOSSIER DU MOIS

  

La-cit-.jpg

  La laïcité dans le monde

 

La laïcité en Turquie

La laïcité en Grèce

La laïcité en Belgique

La laïcité au Portugal

La laïcité en Allemagne

La laïcité aux Etats Unis

L'actualité de la laïcité

 

 

OUTILS   

 

 

   Rituels républicains

Pour vos cérémonies de
baptêmes républicains,
mariages civils...

 

Enseigner la démocratie

   Outils pour les enseignants 

  

Apprendre l'Europe en jouant
Quiz sur l'Europe 

Créer son propre blog? 

 mode d'emploi    

   

 

 

  

Revenir à l'accueil?

image002-63x64_1_.gif

 

 

29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 20:19

Evstafiev-ratko-mladic-1993-w.jpgBELGRADE, Serbia —Communiqué Associated press-  Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés dimanche devant le Parlement serbe à Belgrade pour demander la libération de Ratko Mladic, l'ex-chef militaire des Serbes de Bosnie, qu'ils considèrent comme un héros. Ils refusent son extradition vers le tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie de La Haye, qui l'a notamment inculpé de génocide pour son rôle dans le massacre de Srebrenica en 1995.

Plus de 3.000 policiers anti-émeutes se sont positionnés autour des édifices gouvernementaux et des ambassades occidentales, craignant des violences. Les forces de l'ordre ont aussi empêché de petits groupes d'extrémistes de rejoindre la manifestation.

Dans la foule, qui rassemblait au moins 7.000 personnes, des manifestants entonnaient des chants nationalistes et brandissaient des banderoles soutenant Ratko Mladic, plusieurs scandaient des slogans d'extrême droite, une poignée de protestataires faisant le salut hitlérien.

"La coopération avec le tribunal de La Haye, c'est une trahison", expliquait un responsable du parti radical serbe (SRS; ultra-nationaliste), Lidija Vukicevic. "C'est une manifestation contre l'arrestation honteuse d'un héros serbe".

Les manifestants réclamaient le départ du président Boris Tadic, qui a ordonné l'arrestation de Ratko Mladic, dont l'Union européenne avait fait une condition sine qua non à une candidature d'adhésion serbe. Des manifestants du SRS étaient venus en cars à Belgrade. Des mouvements d'extrême droite et des groupes de hooligans ont aussi appelés leurs partisans à venir en nombre.

Ratko Mladic, 69 ans, a été arrêté jeudi dans un village du nord de la Serbie après avoir échappé pendant près de 16 ans au TPIY. AP

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mladić est né dans le village de Bozanovici situé près du mont Treskavica, au sud-est de Sarajevo, dans la municipalité de Kalinovik à l'ouest deGoražde, en Bosnie (région) L'endroit est à cette époque une partie de l'éphémère État indépendant de Croatie, ou NDH, l'État fantoche créé après que l'Allemagne nazie et l'Italie fasciste ont envahi et démembré le Royaume de Yougoslavie en 1941. Son père, Nedjo Mladić (1909-1945), qui fait partie du mouvement des Partisans de Tito, est tué par les Oustachis au cours du printemps 1945, juste avant la fin de laSeconde Guerre mondiale, alors qu'il dirigeait une attaque partisane contre le village d'origine de Ante Pavelić.

 

Massacre de SrebrenicaVers le 12 juillet 1995, le général Mladic était à Potocari, un village dans lequel de 28 000 musulmans de Srebrenica se sont réfugiés dans une quête désespérée de trouver abri auprès des casques bleus hollandais de l'ONU qui étaient là. Durant les quelques jours qui suivirent entre 2000 et 4000 hommes musulmans capturés, dont des adolescents furent massacrés. Des messages radio interceptés indiquent que Mladic était présent au début des exécutions. Selon une source de l'ONU, après les premiers jours de massacre, Mladic dit au commandant hollandais de l'ONU, qu'il détenait aux arrêts à Potocari, que les forces serbes "avaient tué beaucoup de gens parce qu'ils avaient essayé de s'enfuir de Srebrenica"6. Le bilan des morts est estimés à 8100 morts

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Observatoire de la Démocratie - dans International
commenter cet article

commentaires