Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Références

Revenir à l'accueil?

  Cliquez ci dessous

image002-63x64_1_.gif

 

 

TEXTES

FONDAMENTAUX

   

imagescah5x4h8.jpg

Histoire de l'esclavage

 

Histoire du droit de vote

 

Laïcité, texes fondamentaux

 

Déclaration universelle des droits de l'homme 1948

 

Déclaration des droits de l'Homme 1789

 

La démocratie à Athènes

 

Loi de séparation des églises et de l'Etat 1905

 

J'accuse d'Emile Zola

  

Robert Badinter
60ème  anniversaire de la Déclaration
Universelle des Droits de l'Homme
 
 

Catherine Kintzler

Qu'est ce que le communatarisme  

  

 

De la race en Amérique

Obama    

 

 

Pratique

DOSSIER DU MOIS

  

La-cit-.jpg

  La laïcité dans le monde

 

La laïcité en Turquie

La laïcité en Grèce

La laïcité en Belgique

La laïcité au Portugal

La laïcité en Allemagne

La laïcité aux Etats Unis

L'actualité de la laïcité

 

 

OUTILS   

 

 

   Rituels républicains

Pour vos cérémonies de
baptêmes républicains,
mariages civils...

 

Enseigner la démocratie

   Outils pour les enseignants 

  

Apprendre l'Europe en jouant
Quiz sur l'Europe 

Créer son propre blog? 

 mode d'emploi    

   

 

 

  

Revenir à l'accueil?

image002-63x64_1_.gif

 

 

21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 21:37

Indécence médiatique, mépris des combattants de l'ombre qui oeuvrent pour la liberté, nouvelle étape dans le terrorisme, et conscience bien tardive des dangers de l'amalgame entre fondamentalistes et musulmans, telles sont les 4 leçons collectives que nous devons tirer des drames de Montauban et de Toulouse.

Par Jean-Francis Dauriac, Président de l'Observatoire de la Démocratie

 

 

 

LOGO OD Janv 2011L'indécence médiatique

Le drame se suffit à lui même. L'émotion spontanée est légitime. La condamnation unanime. Le comportement politique , quoiqu'on en dise avait la hauteur et la réserve necessaires, face aux attenttes de petites phrases pouvant faire la une. Mais la couverture médiatique du drame avait quelque chose d'indécent. On croyait entendre Léon Zitrone commenter un défilé du 14 Juillet ou un mariage royal. Ce n'est pas de l'information, mais un vrai marché de l'émotion. Qui fera le plus pleurer le lecteur ou le téléspectateur? Qui aura le premier l'info de l'instant? Et notre brave ministre de l'Intérieur donnant au fil de l'eau le maximum d'informations sur le suspect  et le  dénouement de son arrestation.  Le  marché de l'émotion cède le pas à une magnifique émission de "télé-réalité". IL est des moments où l'amplificateur médiatique devient indécent. Qu'on ne vienne pas nous dire que c'est de l'information. Car en l'occurence l'information aurait pu se limiter aux faits, et à un communiqué post mortem sur leur issue, sans que le voyeurisme ne vienne s'y subtituer.

 

Hommage aux hommes de l'ombre

Hommage à tous ces hommes de l'ombre, militaires, policiers qui, chaque jour au péril de leur vie, oeuvrent pour que l'arme la plus efficace, la seule contre le terrorisme, à savoir le renseignement, permette aux forces de police de retrouver en moins de 48H un tueur apparemment isolé et doivent souffir le traitement politique et médiatique de l'affaire et ses questionnements abominables du genre: "Mais est ce que vous n'auriez pas du l'arreter avant qu'il n'agisse.?" Comment de pseudos journalistes dont le métier est de lire un prompteur et de faire bonne mine peuvent ils oser proférer de telles bêtise? Ces combattants doivent non seulement se battre contre de nouvelles menaces, mais aussi contre la naiveté et la bêtise de ceux qui prétendent que tout doit etre dit et transparent, non pas pour la démocratie, mais pour assouvir la soif de voyeurisme et l'audimat.

 

Halte au terrorisme

Car il s'agit bien de terrorisme. Des hommes illuminés,  quelles qu'en soient les raisons, vont se former au Pakistan et ailleurs apprennent à tuer pour tuer. ILs en reviennent formés et prets durablement à agir de façon isolée, au moment qu'ils choisiront librement, sans plus aucun contact avec aucune organisation. Point d'armée, ni de hiérarchie. Tout au plus l'autojustification par la cause palestinienne ou l'islam de leurs faiblesses ou de leur dérangement psychologique. Cette guerre là ne s'apprend pas dans  les livres et échappe à tous les concepts de nos livres d'histoire. Même Sun Tzu et son art de la guerre sont dépassés. L'arme nuclaire n'y peut rien. La maîtrise de l'information peut beaucoup.

 

Tous musulmans

Bien sûr que la bonne réponse est dans l'affirmation que la religion musulmane et tous ses croyants n'ont rien à voir avec ce qu'il est aujourd'hui convenu d'appeler le fondamentalisme. Pas plus que les chrétiens n'ont à voir avec l'inquisition, ou  que Staline n'avait avoir avec les idées premières du communisme. Toutes les religions, les idéologies, les convictions même  ont - ou ont eu - leurs fanatismes qui jalonnenent l'histoire de l'humanité. Merci Voltaire de nous avoir tant appris sur la tolérance, qui, bien qu'insuffisante dans l'absolu, reste le moindre mal pour vivre ensemble. Merci à la laïcité à la "française" qui fait de notre pays le laboratoire qui a inventé la seule synthèse entre unité et diversité, respect et limite des croyances les plus diverses.. Que tous les musulmans manifestent avec le soutien de tous les républicains pour le dire est note salut. lLus que de rêver d'actions communes et communautaires avec les israelites...

 

Au moment où nos dirigeants appellent à la cohésion, sachons raison garder, et, par nature, la raison est ..critique. Surtout dans les pires circonstances.

 

Jean-Francis Dauriac

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Observatoire de la Démocratie - dans Positions
commenter cet article

commentaires