Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Références

Revenir à l'accueil?

  Cliquez ci dessous

image002-63x64_1_.gif

 

 

TEXTES

FONDAMENTAUX

   

imagescah5x4h8.jpg

Histoire de l'esclavage

 

Histoire du droit de vote

 

Laïcité, texes fondamentaux

 

Déclaration universelle des droits de l'homme 1948

 

Déclaration des droits de l'Homme 1789

 

La démocratie à Athènes

 

Loi de séparation des églises et de l'Etat 1905

 

J'accuse d'Emile Zola

  

Robert Badinter
60ème  anniversaire de la Déclaration
Universelle des Droits de l'Homme
 
 

Catherine Kintzler

Qu'est ce que le communatarisme  

  

 

De la race en Amérique

Obama    

 

 

Pratique

DOSSIER DU MOIS

  

La-cit-.jpg

  La laïcité dans le monde

 

La laïcité en Turquie

La laïcité en Grèce

La laïcité en Belgique

La laïcité au Portugal

La laïcité en Allemagne

La laïcité aux Etats Unis

L'actualité de la laïcité

 

 

OUTILS   

 

 

   Rituels républicains

Pour vos cérémonies de
baptêmes républicains,
mariages civils...

 

Enseigner la démocratie

   Outils pour les enseignants 

  

Apprendre l'Europe en jouant
Quiz sur l'Europe 

Créer son propre blog? 

 mode d'emploi    

   

 

 

  

Revenir à l'accueil?

image002-63x64_1_.gif

 

 

21 février 2007 3 21 /02 /février /2007 02:27


L'élection présidentielle pose une nouvelle fois le problème du rôle des médias dans nos démocraties et tout particulièrement de la télévision. Personne n'oublie les reportages trés partisans d'une grande chaîne, en 2002, mettant en exergue l'insécurité par des faits divers qu'elle a ensuite trés vite oubliés. Ni l'engagement quasi unanime des grandes chaînes en faveur du OUI, lors du référendum sur le traité constitutionnel européen, avec le résultat que l'on sait. Leur dépendance réelle ou supposée, économique ou politique, fait que les français n'ont pas davantage confiance dans leurs journalistes, que dans leurs responsables politiques. (cf enquête SOFRES 7-8 Février 2007). L'influence incontestable qu'ils exercent sur le débat démocratique, que ce soit vis à vis de la politique ou par exemple des intellectuels, leur confère pourtant une responsabilité particulière, qui concerne tous les citoyens. et interpelle la démocratie. Elle est d'autant plus forte et dangereuse, qu'elle n'est véritablement maîtrisée que par une minorité de personnes. Ne serait ce que, parce que l'image porte en elle les germes d'un nouveau langage, avec ses propres règles et techniques, ils changent la nature même du débat, le choix de l'information et, in fine le regard que la société porte sur elle même, avec en corollaire les critères de choix de ses dirigeants ou représentants. Or, le propre de la république est de réfléchir à la façon dont les citoyens peuvent rester maîtres de leur destin, agir sur la société, en maîtriser tous les outils. Plusieurs siècles lui ont été nécessaires, pour qu'au travers de la laïcité, elle démocratise l'accès au savoir par la maîtrise du langage écrit, et grâce, par exemple, à l'école obligatoire pour tous. N'est il pas temps de poursuivre le même combat pour l'accès à - et la maîtrise du - nouveau langage de l'image, afin qu'il ne reste pas le privilège d'une minorité ? Afin que l'information ne devienne pas de la propagande, quel qu'en soit son objet.

Réagir ? Donner votre opinion? 

Sous cet article, cliquez sur "ajouter commentaire"




 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Francis Dauriac - dans Médias ou propagande
commenter cet article

commentaires