Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Références

Revenir à l'accueil?

  Cliquez ci dessous

image002-63x64_1_.gif

 

 

TEXTES

FONDAMENTAUX

   

imagescah5x4h8.jpg

Histoire de l'esclavage

 

Histoire du droit de vote

 

Laïcité, texes fondamentaux

 

Déclaration universelle des droits de l'homme 1948

 

Déclaration des droits de l'Homme 1789

 

La démocratie à Athènes

 

Loi de séparation des églises et de l'Etat 1905

 

J'accuse d'Emile Zola

  

Robert Badinter
60ème  anniversaire de la Déclaration
Universelle des Droits de l'Homme
 
 

Catherine Kintzler

Qu'est ce que le communatarisme  

  

 

De la race en Amérique

Obama    

 

 

Pratique

DOSSIER DU MOIS

  

La-cit-.jpg

  La laïcité dans le monde

 

La laïcité en Turquie

La laïcité en Grèce

La laïcité en Belgique

La laïcité au Portugal

La laïcité en Allemagne

La laïcité aux Etats Unis

L'actualité de la laïcité

 

 

OUTILS   

 

 

   Rituels républicains

Pour vos cérémonies de
baptêmes républicains,
mariages civils...

 

Enseigner la démocratie

   Outils pour les enseignants 

  

Apprendre l'Europe en jouant
Quiz sur l'Europe 

Créer son propre blog? 

 mode d'emploi    

   

 

 

  

Revenir à l'accueil?

image002-63x64_1_.gif

 

 

12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 07:24

Stella (Sortie : 12 novembre 2008) de Sylvie Verheyde (Un Frère -1997 avec Guillaume Depardieu et Benjamin Biolay, retraçant le parcours initiatique d'une petite fille de parents cafetiers à son entrée en sixième, à la fin des années 70, dans un grand lycée parisien. 

L
'accès aux savoirs est loin d'être un long fleuve tranquille!
 

 

L'école d'hier, comme celle d'aujourd'hui ne facilite pas l'intégration de tous les enfants issus de milieux populaires. Les codes ne sont pas les mêmes et rien n'est fait réellement pour une valorisation du milieu social. C'est un dés éléments d'analyse qui ressort du débat qui a eu lieu ce lundi 10 novembre après la projection de l'avant première du film "Stella". Ce film est attachant comme d'ailleurs le personnage principal : cette petite fille Stella, perdue dans son nouvel établissement, en échec dès son entrée en sixième. Parfois il arrive qu'au gré d'une rencontre fortuite, qu'il s'agisse de celle d'une amie venant d'un milieu différent ou d'une professeur d'histoire particulièrement passionnante, une évolution positive permette à l'enfant d'accéder aux savoirs. Ce qui montre, comme l'a bien expliqué le président de la FCPE au cours du débat que tout ne se joue pas irrémédiablement en maternelle. Le milieu de Stella, le café de ses parents avec ces soirées passées autour du bar à écouter les consommateurs n'est pas propice, certes, mais il est à sa façon chaleureux. Guillaume Depardieu a adossé avec beaucoup de talent le costume du consommateur habituel, attentif à sa façon,  montrant que si Stella pousse toute seule ou presque, elle peut aussi compter sur l'affection des adultes, affection toute fraternelle ici La réalisatrice n'est pas tendre avec l'institution scolaire et les professeurs pour la plupart, "violents" ou continuant leurs cours sans se préoccuper de ceux qui ne sont pas dans les clous... Ceux qui ont connu cette période de la fin des années 70 ou celle précédente ne sont pas étonnés et si certaines scènes nous montrent un visage peu sympathique du milieu enseignant, d'autres apportent un autre éclairage. L'école d'aujourd'hui est-elle en rupture avec celle d'aujourd'hui? Certains vantent l'école de nos pères, d'autres soulignent les progrès .... et si l'histoire se mettait à balbutier !?

 

Le débat à la suite de la projection de ce film a naturellement porté sur la place des parents à l'école...Des parents, issus de milieux plus ou moins favorisés vont siéger dans les différents conseils et d'autres vont être convoqués comme la mère de Stella ! Il y a là une césure et une perversion du système : des parents co-gèrent et d'autres sont , de fait ou directement culpabilisés!  Comment faire vivre une complémentarité éducative entre la famille et l'école en permettant à chacun de trouver sa place et à l'enfant-élève de ne pas se trouver devant un mur d'incompréhension entre l'école et son milieu familial? Comment valoriser des savoirs et des savoir faire non scolaires?  Natacha Polony, agrégée de lettres, ancien professeur en ZEP qui animait la discussion a bien montré qu'il était possible de changer de cap pour faire évoluer les représentations que se font de l'école les parents de milieux populaires...

 

Ce film qui peut ressembler à une chronique de l'école “républicaine” n'est pas handicapé par son rythme relativement lent car le public s'attache tout de suite aux personnages et accompagne Stella jusqu'au dénouement c'est à dire jusqu'à la fin de son année scolaire.

L'émotion et la réflexion accompagnent le public durant la narration de cetrte année scolaire ponctuée de découvertes, de ruptures et d'une reconstruction. C'est un fim à ne pas manquer  

Jean-François CHALOT président de l'UFAL 77

Derniers articles

Les 3 leçons de l'élection d'Obama

Catherine Kintzler Qu'est ce que la laïcité?

Pétition Citoyen et fonctionnaire

Déclaration Universelle des droits de l'Homme

Partager cet article

Repost 0

commentaires