Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Références

Revenir à l'accueil?

  Cliquez ci dessous

image002-63x64_1_.gif

 

 

TEXTES

FONDAMENTAUX

   

imagescah5x4h8.jpg

Histoire de l'esclavage

 

Histoire du droit de vote

 

Laïcité, texes fondamentaux

 

Déclaration universelle des droits de l'homme 1948

 

Déclaration des droits de l'Homme 1789

 

La démocratie à Athènes

 

Loi de séparation des églises et de l'Etat 1905

 

J'accuse d'Emile Zola

  

Robert Badinter
60ème  anniversaire de la Déclaration
Universelle des Droits de l'Homme
 
 

Catherine Kintzler

Qu'est ce que le communatarisme  

  

 

De la race en Amérique

Obama    

 

 

Pratique

DOSSIER DU MOIS

  

La-cit-.jpg

  La laïcité dans le monde

 

La laïcité en Turquie

La laïcité en Grèce

La laïcité en Belgique

La laïcité au Portugal

La laïcité en Allemagne

La laïcité aux Etats Unis

L'actualité de la laïcité

 

 

OUTILS   

 

 

   Rituels républicains

Pour vos cérémonies de
baptêmes républicains,
mariages civils...

 

Enseigner la démocratie

   Outils pour les enseignants 

  

Apprendre l'Europe en jouant
Quiz sur l'Europe 

Créer son propre blog? 

 mode d'emploi    

   

 

 

  

Revenir à l'accueil?

image002-63x64_1_.gif

 

 

7 avril 2006 5 07 /04 /avril /2006 11:12

 

 

 

 Depuis quatre ans, le Président de la république et ses gouvernements successifs ont choisi de diviser le pays, d'accorder plus de privilèges aux privilégiés et de précariser toujours plus les précarisés. De loi en loi, ils n'ont eu de cesse de promouvoir une politique anti sociale, anti jeunes, anti école et anti recherche.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais avec le CPE et son frère siamois le CNE, ils ont décidé de changer de logique. Ils sont passés du bricolage au démantèlement pur et simple du droit du travail. Au lieu de s'attaquer à la précarité des jeunes, le gouvernement fait délibérément le choix de l'institutionnaliser. La droite propose tout simplement que le mode normal d'accès à l'emploi pour les jeunes ne soit plus le CDI ou le CDD. Pendant la période de deux ans, le contrat peut être rompu à tout moment sans préavis et sans justification. Les entreprises peuvent licencier sans protection des salariés et quasiment sans indemnité. Le CPE, c'est gagnant-gagnant pour les employeurs et perdant-perdant pour les jeunes de moins de 26 ans. Toujours plus d'avantage et de flexibilité sans contrepartie pour les entreprises et toujours moins de protection et de droits pour les salariés. Les conséquences sur les conditions de vie des jeunes sont connues d'avance : impossibilité d'accéder à un logement, condamnation à rester à un âge avancé chez les parents. C'est tout simplement l'idée même de projets de vie d'avenir qui s'évanouit avec ce nouveau contrat de travail. Les jeunes en CPE sont en fait condamnés à vivre l'angoisse au ventre d'être licencié du jour au lendemain et de devoir accumuler CPE sur CPE. Cette logique de la précarisation sur toute la vie professionnelle est dangereuse. Si les jeunes font actuellement seul l'objet d'un régime d'exception au droit commun en matière salariale, rien ne dit que le gouvernement s'arrêtera là. La politique de discrimination négative de la droite ne souhaite qu'une seule chose : se propager sur d'autres cibles. Se généraliser à tous. Ce qui est engagé à travers le CPE, c'est à terme la création d'une forme unique de contrat de travail par le bas. La jeunesse de France est devenue entre les mains de la droite un animal de laboratoire sur laquelle on fait porter l'expérimentation de ce qui se fera bientôt à grande échelle sur tous les salariés. Face au CPE, le devoir de la gauche est de proposer un contrat de sécurité et de formation. C'est le seul moyen de donner aux jeunes de véritables contrats de travail à durée indéterminée et à leur employeur les moyens d'assurer leur formation. C'est cette logique de sécurisation sur toute la vie professionnelle que nous devons privilégier et non la logique de précarisation défendue par le gouvernement. J. Lang 6 Avril 2006

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires