Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Références

Revenir à l'accueil?

  Cliquez ci dessous

image002-63x64_1_.gif

 

 

TEXTES

FONDAMENTAUX

   

imagescah5x4h8.jpg

Histoire de l'esclavage

 

Histoire du droit de vote

 

Laïcité, texes fondamentaux

 

Déclaration universelle des droits de l'homme 1948

 

Déclaration des droits de l'Homme 1789

 

La démocratie à Athènes

 

Loi de séparation des églises et de l'Etat 1905

 

J'accuse d'Emile Zola

  

Robert Badinter
60ème  anniversaire de la Déclaration
Universelle des Droits de l'Homme
 
 

Catherine Kintzler

Qu'est ce que le communatarisme  

  

 

De la race en Amérique

Obama    

 

 

Pratique

DOSSIER DU MOIS

  

La-cit-.jpg

  La laïcité dans le monde

 

La laïcité en Turquie

La laïcité en Grèce

La laïcité en Belgique

La laïcité au Portugal

La laïcité en Allemagne

La laïcité aux Etats Unis

L'actualité de la laïcité

 

 

OUTILS   

 

 

   Rituels républicains

Pour vos cérémonies de
baptêmes républicains,
mariages civils...

 

Enseigner la démocratie

   Outils pour les enseignants 

  

Apprendre l'Europe en jouant
Quiz sur l'Europe 

Créer son propre blog? 

 mode d'emploi    

   

 

 

  

Revenir à l'accueil?

image002-63x64_1_.gif

 

 

16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 08:53

Curieuse époque que la notre. Entre quelques faits divers de l'actualité et nos préoccupations individuelles du quotidien, le zapping médiatique nous signale "les émeutes de la faim": Ces millions d'hommes et femmes des pays les plus pauvres qui se révoltent, et interpellent notre bonne conscience.  Ils ne se révoltent pas pour la liberté, ni la démocratie, ou la République. Ils protestent contre l'augmentation du prix des denrées, qui les condamne à mourir dans la quasi indifférence générale. Logique implacable des dérives de notre système économique et financier, mais aussi, et peut être plus encore, de notre renoncement à concevoir un pouvoir politique, qui ne se limite pas à le gérer ce qui existe, mais lui impose d'en répartir plus équitablement et mondialement la richesse. La réponse n'est pas économique, mais politique. Et la politique est notre affaire à tous. Aussi longtemps que nous choisirons de voter ou désigner nos représentants pour la seule satisfaction de nos besoins les plus égoïstes et superflus, nous resterons impuissants et ne pourrons que nous indigner. Aussi longtemps que nous choisirons nos représentants en nous soumettant aux effets de mode et à la peopolisation de la vie politique et sociale, nous ne pourrons que nous émouvoir....Jusqu'au jour, où les pauvres viendront menacer notre propre confort. Mais il sera bien tard. Trop tard peut être. Jean-Francis Dauriac, Président de l'Observatoire de la Démocratie

Réagir ? sous cet article,cliquez sur "ajouter commentaires"

Fondamental
L'histoire de l'esclavage
Déclaration Universelle des droits de l'Homme
Loi de séparation des églises et de l'Etat
Histoire du droit de vote
J'accuse d'Emile Zola

Qui sommes nous?
L'Observatoire de la démocratie

Partager cet article

Repost 0
Published by OD - dans Positions
commenter cet article

commentaires